Réglez en 4X SANS FRAIS vos achats jusqu'à 2000€ sur notre site via PAYPAL

Gustave DORÉ - Lettre autographe signée évoquant son tableau "Le Christ quittant le prétoire" (1872)

Gustave DORÉ

Gustave DORÉ - Lettre autographe signée évoquant son tableau "Le Christ quittant le prétoire" (10 mai 1872). En savoir plus

2 500,00

Disponible

Description

  • Type de document : Lettre autographe signée
  • Format : in-8 (13,7 x 21,2 cm)
  • Auteur : Gustave DORÉ
  • Destinataire : Inconnu
  • Date : 10 mai 1872
  • Lieu : Sans
  • Etat : Très bon, légères traces de manipulations (voir photo)

Gustave DORÉ - Lettre autographe signée adressée à un « Cher Monsieur », sans lieu, 10 mai 1872. 1 page in-8 (13,7 x 21,2 cm) sur un feuillet double de papier vergé.

« 10 mai 72

Cher Monsieur

J'ai appris par notre ami commun Monsieur Chabret que vous désiriez savoir où est située à Londres la salle d'exposition ou a été porté mon tableau Jésus sortant du prétoire. C'est 35 New Bond Street près de Piccadily [sic].

Veuillez agréer, cher Monsieur, avec tous mes remerciements pour la visite que vous m'avez faite rue Bayard, et tout ce qu'il y a de flatteur dans le désir que vous exprimez de revoir mon oeuvre, l'expression de mes sentiments les plus distingués

Gu. Doré
»

Le Christ quittant le prétoire (que DORÉ nomme dans sa lettre Jésus sortant du prétoire) est un tableau monumental (609 × 914 centimètres) de Gustave DORÉ peint entre 1867 et 1872, la plus grande de ses peintures religieuses et celle qu'il considérait comme « l'œuvre de sa vie ». Le tableau connut un tel succès que Gustave DORÉ en réalisa d'autres versions. À l'heure actuelle, deux autres versions subsistent : une version notablement plus petite est présentée dans la galerie de peintures de l'université Bob Jones à Greenville (USA), tandis qu'une autre, presque aussi imposante, se trouve au musée des beaux-arts de Nantes. Cette oeuvre fut également reproduite en gravure dès 1877.

Gustave DORÉ est généralement considéré comme le plus grand illustrateur du XIXe siècle. Pourtant il excellait également en tant qu'aquarelliste et peintre, bien que sa peinture ait été largement sous-estimée par les critiques français de son époque. En effet, de 1849 jusqu'à sa disparition en 1883, il investit autant, voire davantage, d'énergie dans ses toiles que dans ses innombrables illustrations. En 1868 les marchands d'art James FAIRLESS et George Lord BEEFORTH proposent à Gustave DORÉ d'ouvrir au 35, New Bond Street, à Londres, une galerie où ses tableaux seraient exposés en permanence : la Doré Gallery. Considérant que sa peinture était injustement traitée en France, DORÉ accepte.

A partir de 1867 Gustave DORÉ commence à peindre Le Christ quittant le prétoire dans le plus grands de ses ateliers parisiens, un ancien gymnase de 400 m2, situé 3 rue Bayard à Paris. Il met cinq ans à le terminer, interrompu fréquemment par ses nombreux travaux d'illustration, et surtout par le siège de Paris puis l'insurrection de la Commune, au cours desquels il roule et enterre sa toile, qu'il ne reprend qu'au début de 1872 et achève en avril de la même année. Dès le mois de mai 1872 l'œuvre est exposée à la Doré Gallery de Londres. Devenue célèbre, la toile fait plus tard partie d'une longue exposition itinérante de la Doré Gallery aux États-Unis, de 1892 à 1896. Cette exposition, qui débute à New York et se termine à Chicago, rencontre partout un immense succès. A l’issue de cette tournée, Le Christ quittant le prétoire est renvoyé à Londres et, les propriétaires de la « Doré Gallery » étant décédés, est stocké puis oublié. La toile, redécouverte par un galeriste new yorkais dans les années 60, retourne aux Etats-Unis, avant de changer plusieurs fois de propriétaire.

Le Christ quittant le prétoire est acquis en 1988 par le musée d'art moderne et contemporain de Strasbourg, ville natale du peintre. L'œuvre, dans un état critique, est restaurée de 1998 à 2003. C'est aujourd'hui l'œuvre phare de l'immense salle Gustave DORÉ du musée.

Peinture à grand spectacle, Le Christ quittant le prétoire évoque fortement les superproductions cinématographiques, telles celles d’un Cecil B. DeMILLE. Guère étonnant lorsque l'on sait que Gustave DORÉ est la source d'inspiration directe ou indirecte de plusieurs générations d'illustrateurs, mais également de cinéastes (citons notamment Le Voyage dans la Lune de Georges MÉLIÈS en 1902, Dante's Inferno d'Henry OTTO en 1924, La Belle et la Bête de Jean COCTEAU en 1946, Star Wars de George LUCAS en 1977, Les Aventures du baron de Münchhausen de Terry GILLIAM en 1988).

Document original garanti authentique vendu avec facture. Livraison OFFERTE en France métropolitaine.


L'AVIS D'AUTOGRAPHES.COM

Rare lettre dans laquelle DORÉ évoque « l'œuvre de sa vie », le monumental Christ quittant le prétoire, quelques jours seulement après l'arrivée de cette dernière à la Doré Gallery de Londres.


NOTE BIOGRAPHIQUE

Gustave DORÉ

Gustave Doré, né le 6 janvier 1832 à Strasbourg et décédé le 23 janvier 1883 à Paris, était un illustrateur, caricaturiste, peintre, lithographe et sculpteur français.

© Copyright 2010-2024 Autographes.com - SIRET 520 393 232 00027 - Tous droits réservés - Tél. : 0 490 790 277 (appel non surtaxé) - Wizishop

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

J'ai déjà un compte,